Le caractère du Teckel poil dur nain

le caractère du teckel kaninchen poil dur

Un petit clown

 

Très joueur, voire boute-en-train avec un petit côté « clown », le Teckel poil dur a le physique d’un comique. On ne compte plus les plaisanteries relatives à sa morphologie. Le Teckel est un chien fort pratique, toute la famille peut le caresser en même temps ou, dans le même acabit, le Teckel est le seul chien, qui se vend au kilomètre.

 

Un caractère bien trempé

 

Dans toutes les situations, le Teckel fera preuve de caractère. Si vous recherchez un chien soumis, n’achetez pas un Teckel poil dur ! Indépendant, pas vraiment « toutou à sa mémère » comme sa silhouette pourrait porter à le croire, ce petit chien n’est à la disposition de personne.
Qu’on se le dise, le Teckel poil dur, entêté, possède un caractère de « grand chien » dans un corps de petite taille. Le poil ras, en particulier, sont les moins facile des trois variétés.

 

Avec les autres animaux

 

Ils sont assez exclusif. Cela ne veut pas dire pour autant que le Teckel poil dur a mauvais caractère, comme les gens le pensent la plupart du temps.
Il s’adapte parfaitement à la présence d’autres animaux, et même à ceux qu’il est sensé chasser : le lapin ou les renards apprivoisés par exemple ! Il se dresse facilement pourvu qu’on y mette un peu de coeur, de volonté et de temps.
Le plus important étant de ne pas se laisser prendre au piège de ses mimiques adorables : le Teckel n’est pas un bébé à qui il faut tout céder. Ne craquez pas lorsqu’il se met sur le dos pour vous embobiner.

 

Restez ferme

 

En revanche, lorsqu’il a fait une bêtise et qu’il cherche à se faire pardonner, n’hésitez pas à prendre un journal et le corriger. Quand le Teckel est chiot, je dirais même qu’il faut faire comme si vous aviez un Berger Allemand en face de vous. C’est fondamental si vous voulez en faire un chien bien élevé !

 

Le maître idéal

 

Le Teckel étant un chien équilibré, à peu près tout le monde peut en accueillir un à domicile, pourvu que l’on aime la nature, les promenades et, accessoirement, la chasse. Sur ce dernier point, d’ailleurs, je tiens à signaler que peu de chasseurs se comptent dans les rangs de mes acquéreurs.